dimanche 26 avril 2015

Pourquoi nous ne signerons pas cette pétition

Il y a quelque semaines, circulait sur le net une pétition demandant l'intégration de l'enseignement de la coiffure afro sur cheveux naturel dans le cursus d'apprentissage des coiffeurs (voir la pétition via le lien : ICI)



Les avis sur la question sont partagés : il y a ceux qui sont complétement pour et signent et ceux qui trouvent que cette pétition est inutile ou inefficace, et nous nous situons dans la seconde catégorie.

Les raisons pour lesquelles nous ne signerons pas sont simples et courtes. En fait, il s'agit principalement des questions :

Qui est, ou qui sont les auteurs de la pétitions?

Quel est l'objectif de la pétition : en soutien à un projet de centre de formation? A soutenir des étudiants en demande? Présenter les demandes à un ministère, un conseil, une marque?

Après cette pétition que se passera-t-il?

A cette dernière question, j'ai bien envie de répondre : Rien...

Vu qu'elle a commencé à circuler il y a au moins un mois.

En regardant de près la pièce jointe à la pétition, il s'agit d'une réponse à la publication d'un communiqué de par Fédération Nationale de la Coiffure...en 2012...
Peut être, est-ce ce passage du communiqué qui posait problème (voir le communiqué en entier : ICI)

"La réalisation de tresses africaines effectuée sur cheveux secs, sans lavage, ni traitement préalable, et sans prestation de coupe, est assimilée à un service de coiffure, de même que la pose de dreadlocks de rajouts ou d’extensions. De même, les techniques de pose d’extension sont très différentes et nécessitent des compétences que le suivi d’une formation de très courte durée ne peut apporter. De plus, la prestation d’extension s’accompagne parfois de coupe pour égaliser, toutes techniques qui ne peuvent échapper à l’obligation de qualification. Aussi, l’exercice des activités précitées doit donc être subordonné au respect de la réglementation et des conditions posées pour l’exploitation d’un salon de coiffure, à savoir la détention d’un Brevet professionnel de coiffure ou du brevet de maîtrise Coiffeur."

A part susciter de la frustration, de la rancoeur, que cela apportera-t-il?

A la lecture de ce passage justement, je me dis que la sécurité des clients est enfin prise au sérieux et surtout, fini tous ces salons clandestins dans lesquels les coiffeurs sont exploités.

A ce que j'ai pu lire, une pétition de ce genre avait déjà été lancé il y a quelque temps et ce sans résultat. 

Ce n'est pas l'idée de faire une pétition qui est gênante, mais plutôt le fait qu'elle ne se base sur rien de solide hormis le constat que rien n'existe.

Comme me l'a fait remarquer l'année dernière un auditeur d'une conférence à laquelle je participais lors de la journée "Sommet de la Beauté Divine", pourquoi attendre l'approbation d'autrui pour mettre en place nos centres de formations, pourquoi attendre que l'on nous donne l'autorisation?

Une de mes réponse a été la réglementation : c'est à dire que malgré la qualité, ou plutot quelque soit la qualité de la formation, il n'est pas possible à quelqu'un pour le moment de se former uniquement sur les cheveux crépus pour prétendre à l'autorisation d'ouvrir un salon de coiffure spécialisé ou même de se lanccer à son propre compte.
Pour le moment, il est toutefois possible de se former en complément de la formation initiale de coiffure "standard".

Avez-vous vu passer cette pétition? L'avez vous signé et pourquoi? Votre avis nous intéresse!!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails